Toiture végétalisée : comment l’entretenir ?

L’élégance, la solidité et l’isolation d’une maison sont garanties par le toit. Ce dernier peut être présenté sous diverses formes : inclinées ou plates. Son allure se différencie en fonction de chaque style. Certains le préfèrent sobre et conventionnel. D’autres optent pour une toiture végétalisée. La seconde option réclame des soins spécifiques. Pour le maintenir en bon état, vous bénéficierez de multiples méthodes : spécialement extensive, intensive ou les deux.

Que faut-il attendre d’une végétalisation toiture ?

La végétalisation de toiture consiste à recouvrir la partie extérieure du toit avec un substrat végétalisé. Les plantes peuvent varier selon vos goûts. Vous pouvez recouvrir une bonne partie de votre logement.

Le but de cette méthode est de protéger le toit grâce à la végétation. En effectuant un minimum de soin, vous pouvez obtenir 80 % de couverture végétale assez rapidement. Cette théorie se réfère au Document Technique d’Application Atex. Pour un entretien optimal, il est possible de travailler avec une entreprise spécialisée en végétalisation toiture. L’entretien est formalisé à l’aide d’un contrat avec l’entreprise. Pour l’étanchéité, elle est vérifiée par une entreprise en étanchéité.

Type de toiture

La toiture extensive est conçue pour les toits ayant avec une pente inférieure à 60% doivent être légers. Les plantes ne doivent pas dépasser les 8 cm de hauteur. Le substrat doit avoir une épaisseur de 10 cm. Les supports utilisés peuvent être en béton, en acier ou en bois.

La toiture intensive est surtout recommandée pour les toitures assez plates ou inclinées à moins de 5%. L’épaisseur du substrat peut dépasser les 25 cm. Ce type de toiture végétalisée est conseillé pour les structures résistantes.

La toiture semi-intensive est recommandée pour les toitures présentant des reliefs et des végétations variables. L’épaisseur du substrat varie de 10 à 25 cm. Le toit doit être solide et sa pente doit être inférieure à 30%.

Les essentiels à faire au cours d’un entretien

Il faut au moins entretenir une toiture végétalisée 2 à 3 fois par an. Au cours d’une période appelée « confortement », un contrat règlementera la fréquence des inspections à faire. Et en atteignant, une couverture de 80% de végétalisation toiture, vous serez accompagné sur les étapes d’entretien à suivre.

Pour un entretien optimal, il faut désherber régulièrement les mauvaises herbes. Cela évite que les parasites s’y incrustent. Il est aussi important de vérifier l’efficacité des fertilisants. Il faut également s’assurer du fonctionnement du système d’arrosage. Celui-ci varie en fonction du temps qu’il fait. Les autres résidus doivent également être enlevés.

Les avantages d’une toiture végétalisée

Bien entretenu, ce jardin particulier est très avantageux. C’est un excellent moyen de réduire les dépenses en termes d’énergie. La toiture végétalisée assure l’isolation de votre maison. Elle vous permet alors d’économiser sur le chauffage durant les périodes hivernales. Vous aurez moins de dépense en ce qui concerne l’air conditionné lors des périodes estivales. Pour assurer la plantation, il faut effectuer un traitement d’entretien toiture.

Conclusion

De l’extérieur, une toiture végétalisée offre un bel aspect esthétique et original à votre habitat. C’est également un excellent système qui propose d’abriter un écosystème sur votre logement. La toiture végétalisée est une bonne isolation thermique et acoustique. Elle est une vraie bouffée d’air frais pour votre portefeuille en termes de consommation d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *