7 techniques pour repérer une fuite de toiture

inspection toiture etancheite

Avant les périodes de pluie, la recherche de fuite sur la toiture doit être réalisée afin d’éviter de gros dégâts. Il vous faut impérativement détecter les infiltrations et adopter les bons réflexes car elles pourraient être dévastatrices. L’eau de pluie, ainsi que la moisissure et les détritus peuvent aussi s’infiltrer à travers la toiture. 

Voici 7 techniques pour identifier les fuites dans une toiture.

1. L’identification de la fuite à l’œil nu

Une fuite d’eau peut être identifiée dès lors que des gouttelettes commencent à se faire remarquer à travers la toiture. Il arrive aussi que votre parquet soit mouillé sans raison exacte. Vous pouvez aussi remarquer de l’humidité sur les murs et quand il commence à s’écailler. Il faut donc réagir immédiatement en faisant appel à des couvreurs ou des étancheurs professionnels qui vont d’abord inspecter la toiture à l’oeil nu, et enlever tous débris pouvant être présents. Ils vont par la suite faire un constat de l’état de votre toiture et faire une réparation fuite eau si nécessaire.

2. La recherche de fuite par du gaz traceur

Le gaz traceur est un dispositif utilisé pour détecter les infiltrations à travers le toit et ce quelque soit les types de toiture . La technique en question consiste à faire des injections sur la surface de la toiture. Le gaz contient en majorité de l’azote à 95% et de l’hydrogène à 5%. L’injection de ce mélange sous pression faible va faire en sorte de déterminer l’étanchéité de la surface car il finit toujours par sortir là où il y a fuite. C’est une technique qui demande peu de temps, mais il faut attendre une vingtaine de minutes avant que le gaz ne se diffuse totalement sur la surface.

Le dispositif comprend une canne et une sonde qui détectent la fuite. Un boîtier électronique contient le mécanisme de détection. Lorsqu’un endroit est sujet à une fuite d’eau, le dispositif émet un signal sonore avec des clignotements. C’est une technique efficace, mais par contre, elle ne détecte pas forcément la source d’une infiltration tant que l’endroit est sec. Du fait que le gaz est dangereux, ce dispositif doit impérativement être utilisé par un couvreur professionnel.

3. La recherche de fuite par une sonde électroacoustique

Cette fois, il s’agit d’un boîtier contenant des câblages et une sonde. La technique consiste à déterminer les infiltrations en utilisant cette sonde qui va propager des ondes électriques sous la surface. Les ondes électriques seront diffusées en basses tensions. La sonde électroacoustique n’est donc pas dangereuse pour les intervenants. Par contre, le procédé nécessite un savoir-faire spécial, car il faut le faire par étape. Afin de pouvoir identifier l’étanchéité de la toiture, il faut l’arroser d’eau. 

Il est à noter que cette technique ne s’applique pas sur la toiture qui recouvre l’habitation. Si le toit n’est pas étanche ou si l’arrosage est fait sous haute pression, le toit pourrait s’écrouler, ce qui peut engendrer de graves accidents. Quoi qu’il en soit, pendant l’investigation, personne ne doit rester à l’intérieur de la maison ni sous la terrasse.

Tout comme le gaz traceur, ce dispositif fonctionne avec un mécanisme de détection efficace. Il émet un signal sonore et des clignotements dès lors qu’il repère une source de fuite. La différence c’est que le signal sonore sort d’un casque que le professionnel portera. C’est donc plus précis car au moindre repérage, l’appareil réagit à travers le casque

4. La recherche de fuite par fumigène

Cette technique permet de vérifier l’intégrité des toitures terrasses. Pour ce faire, l’appareil va insuffler sous la surface une fumée blanche. La fumée va alors s’infiltrer sous l’étanchéité pour en ressortir. Et l’endroit exact où sort la fumée est une source de fuite. Le fumigène contient une fumée non toxique, néanmoins l’insufflation est délicate. Cette méthode doit être réalisée par un professionnel  qui dispose d’équipements nécessaires pour ce genre d’opération. 

5. La détection de fuite par la thermographie infrarouge 

C’est la technique la plus précise, car elle permet de voir les moindres sources de fuite, même celles qui sont invisibles à l’œil nu. Cela peut concerner les causes d’une isolation mal réalisée, et qui peut impacter le pont thermique, ce qui n’est pas visible par les occupants.

6. Le test de vérification de l’étanchéité

Certaines personnes croient que l’étanchéité d’une surface concerne uniquement l’infiltration d’eau. Ce qui est faux, car elle concerne également l’infiltration d’éléments solides comme les mousses dues à la moisissure, les débris de feuilles, la poussière et bien d’autres. Si la fuite d’eau est importante, c’est que des objets plus volumineux peuvent aussi s’infiltrer à travers l’étanchéité : des insectes, par exemple.

Le test final consiste aussi à déterminer les travaux à réaliser pour remédier au problème. Dans le cas où le problème s’avère important, vous serez obligé d’apporter des travaux de rénovation toiture ou d’immenses travaux-terrasses. Vous serez amené à faire appel à un couvreur pour avoir un devis. L’étanchéité maison est très délicate, car une toiture en mauvais état peut mettre en danger la vie des occupants. Si la surface est encore assez étanche, des petites réparations peuvent suffire.

7. Le colorant de traçage

Cette technique permet de confirmer la présence d’infiltration à travers la maçonnerie. Le colorant est injecté dans divers endroits, et en fonction de l’endroit où sort l’eau, la zone à inspecter est déterminée. 

Après les réparations ou les rénovations

Le traitement entretien toiture doit être réalisé régulièrement, au moins chaque année, avant les saisons de pluie. Après les réparations, le professionnel doit encore réaliser un test d’étanchéité en arrosant entièrement la surface. Normalement, il ne doit y avoir aucune fuite. Ce test permet aussi de limiter les fuites éventuelles. Un compte rendu sera remis aux occupants pour qu’ils puissent être au courant de l’état de leur toiture ou de leur terrasse. Vous pouvez aussi voir notre . Ce rapport de visite doit être bien détaillé, avec des photos, des données chiffrées, en mettant en valeur les changements apportés. Vous pouvez aussi voir notre article comment contrôler soi-même son étancheité toiture avant une tempête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *